Les copropriétaires de la tour Montparnasse : ce qu’il faut savoir

L’ensemble immobilier de la tour Montparnasse est géré par plusieurs personnes et/ou entités privées. Ils sont près de 300 et ont des domaines de spécialisation différents, il y a des assureurs, investisseurs, commerçants, architectes, etc. Les copropriétaires sont représentés par un directeur, un secrétaire et un porte-parole. La principale mission de ces derniers est d’assurer le bon fonctionnement des activités qui se déroulent dans la tour. À tire d’exemple, au cours de ces dernières années les responsables de la tour ont eu à initier plusieurs chantiers, tels que les travaux de réaménagement des bureaux, d’agrandissement du centre commercial, mais aussi les travaux portant sur la dépollution de l’amiante dans la tour. Avant le lancement de chaque chantier une assemblée générale est organisée au cours de laquelle les copropriétaires votent un budget pour financer les travaux. D’une manière générale la gestion faite par les copropriétaires peut porter sur la rénovation, l’entretien et parfois même la dépollution de la tour.

Les techniques de désamiantage

Le désamiantage d’un gratte-ciel nécessite la mise en place d’un ensemble de procédés adaptés aux conditions du bâtiment devant être dépollué. En réalité, le déroulement des opérations de désamiantage sera différent si le gratte-ciel à dépolluer est occupé ou pas. Ainsi, avant d’initier les travaux, il faut d’abord faire une étude des lieux. Cette dernière permettra de savoir s’il faut faire une démolition avant de commencer le chantier, vous pouvez voir la page sur laquelle vous avez des informations sur le désamiantage du Viaduc Reyers. Après avoir fait le diagnostic, il faut mettre en place un plan de retrait de l’amiante. Ce dernier énonce les moyens techniques qui doivent être utilisées pour permettre le bon déroulement des travaux. Ce plan précise aussi le financement qui doit être attribué pour couvrir toutes les dépenses du chantier. Une fois les opérations de dépollution achevées, il faut faire une gestion des déchets. Cette gestion concerne le transport des métaux contenant des débris d’amiante vers des lieux sécurisés où ils seront détruits.

Le désamiantage de la tour Montparnasse

Après la découverte du dépassement du niveau de quatre fibres d’amiante par litre d’air dans le gratte-ciel du Montparnasse, plusieurs entreprises ont quittés le bâtiment. Parmi ces entreprises il y a Amundi mais aussi le Conseil Régional de l’Île-de-France. Suite à cette situation, les quelques 300 copropriétaires du gratte-ciel ont initié des opérations de dépollution. Pour ce faire, ces derniers ont débloqué 250 millions d’euros. Cette somme a permis de payer les experts d’un cabinet en amiante. Ainsi, grâce à leur expertise, ces derniers ont fait une étude des lieux qui a permis de distinguer les zones polluées des zones non polluées. Le chantier a pu être lancé et s’est déroulé dans les plus brefs délais sans pour autant que la tour fasse l’objet d’une quelconque évacuation du personnel salarié qui y travaille. Au terme des travaux, les copropriétaires et les désamianteurs ont obtenu des résultats positifs. À l’heure actuelle, la superstructure de la tour est désamiantée à plus de 90% et le nombre de fibres d’amiante par litre d’air est de quatre, alors que les autorités ont fixé une norme de cinq. Cependant, pour prévenir toute pollution dans la tour, sept tests par jour sont effectués sur l’air ambiant.