Les procédures d’enlèvement d’amiante

Des nouvelles procédures de désamiantage

Depuis environ une vingtaine d’années après l’interdiction de l’utilisation de l’amiante dans les bâtiments, de nouvelles procédures sont envisagés pour la décontamination des immeubles. Mais à part les guides et fiches pratiques qui encouragent l’enlèvement de l’amiante dans les bâtiments, le site lentreprise.lexpress.fr met en avant quelques avantages financiers. En effet, il est désormais possible de déduire de ses revenus fonciers, les dépenses de détection et de désamiantage d’un site. Énoncé il y a plus de 13 ans, ces avantages favorisent l’enlèvement de l’amiante dans les locaux à usage professionnel ou commercial. Cette loi permet aux propriétaires de déduire de leur revenu foncier imposable, les différents frais liés à des travaux d’améliorations destinées à protéger les locaux des effets de l’amiante. À travers cette loi, le pouvoir ambitionne d’accompagner tous les propriétaires de locaux qui apportent des modifications à leur immeuble à travers un équipement ou un élément de confort nouveau ou mieux adapté aux conditions modernes de vie, sans modifier la structure de l’immeuble. Toutefois, l’accompagnement proposé dans la loi exclut les frais correspondant à des travaux de construction, de reconstruction ou d’agrandissement. Cette mesure qui s’applique à compter de l’imposition des revenus fonciers n’est pas directement effective si le montant excède un montant donné. Dans ces conditions, les remboursements s’étaleront sur deux voire plusieurs années selon le dépassement. Face à cette crise de l’amiante qui prend des proportions inquiétantes, ces nouvelles procédures font faciliter l’enlèvement de l’amiante dans plusieurs sites contaminés.

Une pratique efficace de décontamination à Montparnasse

À la tour Montparnasse, la procédure de désamiantage a été réalisée suivant les normes établies en la matière. Dans le cadre de ce chantier, différentes actions ont été menés pour le renforcement des mesures de prévention et protection au regard des risques d’exposition aux poussières d’amiante. Si vous faites des recherches en ligne, vous découvrez cet article qui met en avant les différentes dispositions prises dans le cadre de ce chantier par la tour. En effet, les immeubles de l’ensemble immobilier de la tour Maine Montparnasse qui ont été construits il y a plus de 40 ans, ont été réalisés avec des produits contenant de l’amiante. En 2003, la découverte d’un dépassement de seuils des traces de l’amiante grâce à un rapport de repérage déclenche les obligations de désamiantage. Malgré les multiples articles parus dans la presse pour porter du discrédit sur la tour face à la gestion de la crise, les copropriétaires du site ont rassuré que tous les travaux de désamiantage réalisés sur le site de l’ensemble immobilier ont soumis aux codes de la santé publique, du travail et de l’environnement. Avec un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros et la mise en place d’une cellule supervisé par un expert de la préfecture, les copropriétaires ont tenu à appliquer la règlementation pour offrir un cadre sain aux occupants de la tour. Actuellement la tour offre un cadre sain et complètement désamianté. Pour anticiper la survenue d’un éventuel épisode de découverte et protéger les 5000 personnes travaillant dans l’immeuble contre les risques de l’amiante, des contrôles sont effectués périodiquement sur l’édifice.